Un fils de Louis

Auteur et lecteur

Son profil Ses textes publiés Ses textes favoris Ses recom-
mandations
Ses livres publiés Ses livres chroniqués
Suivre Un fils de Louis

Biographie

C'est en lisant Cavana que j'ai eu un déclic.

Ses textes publiés

Louise équivoque (atelier février)

Louise équivoque.   A cinquantaine-neuf ans, des souvenirs remontent à la surface, enfin des souvenirs de seconde, troisième ou dixième génération car en réalité on se rappelle q…

Reflex

Sur la carte rien ne me plaisait. Alors je me suis rapidement replié sur une entrecôte irlandaise de quatre cents grammes. En général je mange assez peu de viande. Mais le bœuf, qu…

L'été indien le 8 octobre 2017 à Saint Ouen (Défi : Les paroles)

L'été indien le 08 octobre 2017 à Saint-Ouen.         Tu sais, je n'ai jamais été aussi heureux que ce matin-là   Je n'avais plus du tout envie, je n'étais plus attirée pa…

C'est pas la peine d'être gentil parce que c'est pas la gentillesse qui rend aimable.

     Durant l'été 2020, sur l'insistance de Rosie et de Maurice, on a adopté un petit chat, une petite chatte en fait, l'un des chatons de la portée à naître qui nous avait été des…

Les démons (à Allégoria)

Le pont du canal     Dans les années septante, on avait un café. Il était sur un coin. Sur un angle, la grand-rue, sur l'autre, une rive de la Dendre. De part et d'autres de t…

J'essaie d'être courageuse

  J'essaie d'être courageuse. J'essaie d'expliquer à Vadim que ce n'est pas si tragique. Il n'est plus un bébé. Il comprend la situation. Il m'a dit « Je suis content que tu so…

Deuxième jour à Dakar

Après un excellent et copieux petit déjeuner à l'hôtel Djolof, nous avons rendez-vous avec Patrick, le directeur du théâtre de Namur qui se trouve à Dakar pour des raisons, d'une p…

L'humain, son ingéniosité, ses mécaniques,...

L'humain, son ingéniosité, ses mécaniques,...       J'ai toujours adoré les bidules qui bougeaient, les mécaniques bien foutues. Depuis mes douze ans, je les désosse en cachett…

Une fois qu'il a eu le goût...

     En septante-cinq, maman nous a mis en pension à Soignies, Philippe et moi. Jusqu'alors, j'étais à l'école des garçons de Lessines. Mais là, j'allais rentrer en première …

Poème Polisson (dédié à S. Mercier)

A la lumière de deux bougies Ta luminance prédéfinie Tu m'autorises à faire un zoom Et tu ris de me voir voir la houle   Ton épiderme sous-exposé Ondule sous mes paumes affam…

Rencontre avec Laurent Gaudé

  Une rencontre entre des élèves de secondaire et l'auteur Laurent Gaudé a eu lieu ce matin à 11 heures au théâtre de Namur. Quelques idées que l'auteur a développées. J'essaie d…

Sénégal jour 3 : la tête dans le sable

Pas une piqûre de moustique depuis mon arrivée ! Il faut dire que je me pulvérise très généreusement avec l'Alpha-Nova qui m'avait été vigoureusement recommandé par le docteur qui …

La petite souris grise

Lorsque j'étais facteur, la journée était divisée en deux services. D'abord on préparait et on distribuait le courrier prioritaire, ensuite le courrier non urgent et les prés…

Un dimanche en 1972

Elle est née le quatre novembre 1972, un samedi. Qu'est-ce que je faisais ce jour-là ?     En 72, j'étais en quatrième primaire. Madame Mertens était mon instritutrice. Mon mei…

Mon premier saut

Mon meilleur copain, c'était Thierry. Vous voyez Robert Redford dans « les trois jours du Condor » ? Thierry était tout pareil, aussi séduisant, aussi rassurant, aussi enthousiasm…

L'annonce

Devant mes yeux, un grand lapin blanc se trémousse et chante « Diane de Poitiers ». Il y a deux ans passés, il chantait aussi mais c'était à Lille. Nous avions quatre billets. Nous…

La nouvelle (suite de l'annonce)

La nouvelle   Nora m'a dit que Rose, n'avait que des blessures légères, qu'elle avait été hospitalilsée au CHR de Namur après s'être jetée sous les roues d'un train de marchandis…

Le transfert (suite de l'annonce et de la nouvelle)

Une demi heure a du s'écouler, une heure au plus avant que, poussée par un infirmier, Rose ne réapparaisse. Nous la suivons jusqu'à ce qui a du être un large sas maintenant proviso…

Les démons (extrait) La Renault Mégane Diadora

Maman appelait les avocats « Maîtres », les curés « Mon père » et lorsqu'elle m'accompagnait aux réunions des parents, elle écoutait les remontrances des professeurs à mon égard sa…

"Le transfert" et "embarquement pour la précarité" extraits de "Les démons"

Le transfert     En début d'après-midi, le docteur des urgences m'a appelé.   « Il faut faire le transfert vers le CHR de Liège. Là, ils ont un service spécialisé pour les …

Un second démon part à la casse (Les démons, extrait)

Un second démon part à la casse.     Mes parents sûrement, mon frère peut-être, me considéraient comme certains Français considèrent leurs petits voisins belges ; très sympathiq…

Valenciennes (Les démons extrait)

J'étais libre ! J'étais nu ! Je n'avais plus rien, plus rien à perdre ! J'étais incroyablement léger, débarrassé des briques et des tôles. Je volais, non pas comme un albatros mais…

Mais en attendant (Appel à textes de mai, Allégoria et Vickie)

J'en ai plein les bottes d'être une déesse, les chasseurs d'autographes, les photos, les offrandes de mauvais goût, les attentions empressées juste parce que t'es une star,... Non,…

Ses textes favoris


Ses recommandations


Ses livres publiés

Ses livres chroniqués