Vous êtes sur la plateforme d’écriture. Pour accéder à la boutique cliquez ici Aller sur la boutique

jean-luc mercier

Auteur et lecteur

Son profil Ses textes publiés Ses textes favoris Ses recom-
mandations
Ses livres publiés Ses livres chroniqués
Suivre jean-luc mercier

Biographie

De sève et de sang.

De sève surtout, car la puissance, le silence, l’obstination du végétal m’habitent, et la capacité de ce dernier à faire du minéral et d’un peu de soleil l’essentiel de la vie sur terre me captive et m’inspire. Formé à l’écologie scientifique, à la forêt, à la compréhension et la gestion des espaces ruraux et naturels, j’ai enrichi ma vie d’activités professionnelles multiples : responsable d’un parc de zoologie et de préhistoire, éthologue myrmécéen, gestionnaire d’espaces boisés sensibles, formateur d’élus et de chasseurs à la compréhension des paysages ruraux et naturels, enseignant en écologie et botanique pour des formations supérieures ; j’ai aussi expérimenté l’écotourisme en Guadeloupe (une réussite !) et en Guyane (un fiasco !) avant de terminer ma vie professionnelle comme journaliste sur les énergies renouvelables, le jardin et la maison…  En effet, c’est grâce à Suite 101 et à Ipagination, il y a bien quelques années déjà, que ma capacité à écrire sur de nombreux sujets et séduire un lectorat fut repérée par un groupe de presse parisien. Du coup, je travaille toujours, à 65 ans passé, autoentreprenant pourtant loin de Paris. Je devrais penser à prendre ma retraite, mais y penser me fatigue ! Écrire pour des lecteurs passionnés de jardin, de nature, de terroir, d’art, de patrimoine, d’artisanat, de produits de la terre et de vie plus « responsable » est, il est vrai, captivant.

Naturaliste, vagabond, profondément rural, travailleur, trottiflâneur (sillonner une multitude de chemins sur des milliers de kilomètres, en trottinette, dans tous les paysages, d’Espagne et du Roussillon notamment), jardinier de l’extrême, et libre de surcroît, j’ai déménagé onze fois, vécu intensément le meilleur et le pire, prenant tout comme il vient. Un tout qui n’est pas encore fini.

L’animal bruyant qu’est l’homme m’interroge beaucoup, m’horrifie souvent, m’émeut quelquefois, m’amenant à préférer une certaine ombre à la pleine lumière. Avec le seul amour de ma vie, depuis plus de 40 ans, et un ou deux toutous aussi, c’est ainsi dans les marges que nous trouvons notre bonheur !

Ses textes publiés

TDM-eta1 - Hello Sir Seewoosagur Ramgoolam !

Il a quand même été sacrément malin et doué, ce Diégo, pour arriver à me convaincre de l’accompagner à l’île Maurice ! Il sait pourtant à quel point les plages et le tourisme tropi…

TDM-eta2 - With the blessing of Sir Ramgoolam

— Tu veux prendre le volant ? me demande Diégo alors que nous marchons à grandes enjambées vers la voiture qu’il me disait être « là-bas » et que je ne vois toujours pas. — Ah non…

TDM-eta3 - Sir Seewoosagur Ramgoolam Medical College

Alors que nous reprenons la route pour rejoindre le bungalow, et tandis que Diégo conduit, je fais une recherche sur Maps pour localiser le marché de Providence. — Dis, Diégo, le …

TDM-eta4 — Sir Seewoosagur Ramgoolam Government School

Je regarde, dépité, la feuille entre mes mains. C’est bien ça, me voilà embarqué dans une nouvelle mission. — Il y a un bon cachet, me dit Diégo. — Comme d’hab, j’imagine, mais …

TDM-eta5 - The Sewoosagur Ramgoolam statue

— Je regarde la chose dans tous les sens. Minuscule, parfaitement lisse. — C’est indétectable, de l’ultrahigh-tech ! — C’est ce que nous avions en Colombie ? — Yes ! En beaucou…

TDM-eta6 - Sir Ramgoolam, please, where are you ?

Nous quittons le secteur du Bain des Dames, toujours étonné de la clairvoyance d’Oreste ; il est déjà quinze heures. — J’ai trop la dalle, se lamente alors Diégo. — Moi je crève…

TDM-eta-7 - Near Sir Seewoosagur Ramgoolam Street

Une fois l’euphorie passée, l’aplomb de chacun retrouvé, dans un infini soupir Oreste lâche « pourtant, il va bien falloir appeler le diable ! Il nous faut aller au parc de Chamare…

TDM-eta8 - LE DERNIER ESCLAVE ?

De retour vers Port-Louis, une minuscule hypothèse germe au tréfonds de mon effervescent coffre-fort mémoriel. Dans le terreau fertile d’un lointain souvenir de psychologie analyti…

TDM-eta9 — Opération Macchabée : el Suaro contre los Suarez

La question doit être résolue au plus vite, maintenant, car il y a tant à faire encore ! D’autant plus que nous quitterons Maurice dans trois jours ; prévenue par l’ambassadeur, l’…

TDM-eta… d’esprit final ! Épilogue épicé d’une épique aventure

La une de la presse mauricienne titre l’événement. La police a mis fin à la mafia sur l’île, Le clan Suarez sous les verrous, Maurice enfin libérée du joug des mafieux ou encore Fo…

Furie-sur-Mer

Furie sur les Albères, cieux de colère. Les vignes lâchent la terre qui s’enfuie droit vers la mer. Restent les pierres ! Un ordinaire déjà vécu dans l’hier de nos grands-pères, et…

Sentiment truqué

Cela faisait des années déjà que mes collègues cherchaient à me convaincre d’adopter un robot, chez moi. « Tu verras, cela te simplifiera vraiment ton quotidien. Il te fera toutes …

Sire, je n'ai pas eu besoin de cette hypothèse

Ce texte s'inscrit dans la proposition d'atelier de novembre 2022, par Fabien Chabosseau, sur le thème "vis ma vie". Pour en comprendre tout le sens, mieux vaut préalablement décou…

Ses textes favoris


Maman n'était pas très cultivée

Maman n'était pas très cultivée. Née dans les années 30, elle était la cadette. Son frère, Michel, le héro de la famille, après être entré dans la force aérienne, avait terminé ave…

Ses recommandations


Ses livres publiés

Ses livres chroniqués