dis mamie

Publié le 23/03/2022
PARTAGER

Dis mamie



 



« - Dis, mamie, c’était comment avant ?



 



-  Avant c’était différent :



Les filles et les garçons n’avaient pas les mêmes jeux :



C’étaient poupée pour elles, et ballons pour eux.



 



- Ah bon ? Vraiment ? Tous les enfants ne jouaient pas ensemble ?



 



 - Oh non mon trésor, aujourd’hui rien ne ressemble



A ce que moi j’ai vécu quand j’étais enfant.



 



- Dis mamie, qu’est-ce qui était différent ?



 



- Les femmes s’occupaient des enfants



Pendant que les hommes travaillaient,



Les femmes à la cuisine,



Les hommes à l’usine,



C’était ainsi



Que se passait la vie.



 



- Mais maintenant papa aide maman à la maison !



 



- Oui, mon chéri, aujourd’hui les garçons



Ont compris que les enfants, ça s’élève à deux,



Et du coup, tout se passe beaucoup mieux.



Parfois même les rôles s’Inversent et s’échangent :



Les mamans partent travailler, pendant que les papas s’occupent des petits anges.



Aujourd’hui les pères sont devenus papas



Et partagent avec vous



Pleins de moments tout doux.



 



- Pourquoi tu dis ça mamie ?



Ton papa il faisait quoi lui ?



 



- Pour la famille : beaucoup, mais pour moi pas grand-chose…



Tu sais en ces temps-là, c’était tout autre chose :



Il ne disait jamais « je t’aime », je le savais pourtant.



Mais c’était là un thème réservé aux mamans.



 



- Pourquoi ? c’est bizarre !



 



- Il restait pourtantles regards 



Les mots étaient contenus mais se lisaient dans les yeux,



Mais, par pudeur, ils restaient silencieux.



 



- Et la tendresse alors ?



 



- C’était presque pour eux un effort.



Pas un câlin, pas de bisous,



Mais un amour bien présent malgré tout.



On le savait mais on n’en parlait jamais, comme un sujet tabou.



Aujourd’hui ton papa est tendre avec toi et il joue aussi !



Vous partagez pleins de moments ainsi.



C’est une chance que j’avoue, j’aurais aimé connaître…



 



- Dis mamie, pourquoi tu regardes par la fenêtre ?



 



- Tu vois cette petite fille et ce garçon



Jouer ensemble au ballon ?



Et bien des fois, ça tient à ça l’éducation :



Rassembler au lieu de cloisonner,



Eduquer pour ne pas genrer.



 



- Ça veut dire quoi genrer ?



 



- Ça veut dire, mon chéri,



 Qu’aujourd’hui,



Vous avez les mêmes jeux et les mêmes droits,



Vous avez tous droit au choix



Sans distinction



Entre les filles et des garçons:



Cheveux courts ou cheveux longs, 



Vous pouvez choisir votre métier



A votre grès



Sans avoir à taper du poing sur la table



Pour prouver que vous en êtes capables.



Vous avez tous les mêmes chances au départ



Et il ne dépend que de vous de savoir ce que vous voudrez faire plus tard.



Vous évoluez maintenant



En toute égalité, libres, à présent !



Vous ne connaissez votre chance !



J’aurais aimé avoir un temps d’avance



Et vivre dans cette société



De liberté et d’égalité. »



 

Commentaires
Un texte à la hauteur du défi à relever.
Publié le 25/03/2022
Merci Vickie pour cette participation qui fait du bien et donne beaucoup d’espoir. Tout est une histoire d’éducation et de modèle . Ta participation est habile et cadre parfaitement avec le défi qui était à relever, savoir expliquer à hauteur d’enfant qui ont cependant une âme et une générosité bien plus grande que certains adultes. Ce n’est pas simple de dire les choses simplement et avec beaucoup de justesse, alors bravo.
A Leo
Publié le 25/03/2022
Merci beaucoup Leo Encore une fois j'ai aimé participer à ce défi et ai pris beaucoup de plaisir à écrire ce texte Met à toi
Un très joli texte
Publié le 26/03/2022
Un texte remplis d'espoir et en rimes, pas facile à faire. Eh oui, je crois effectivement que tout se passe dans l'éducation, car on ne cesse d'être ce que l'on a appris à devenir. L'époque a changé, alors que nos grands-parents vivaient sous " le travail, famille, patrie" dans une société patriarcale, nous revendiquons aujourd'hui d'être "soi" dans notre essence, notre sexualité. On commence à comprendre que passer le balai, faire la cuisine, ne sont pas des aspects génétiques que se partagent les femmes. Et même s'il reste beaucoup à faire, eh bien c'est un bon début. Bien à toi Vickie
a fabien
Publié le 26/03/2022
Je suis d'accord avec toi: les choses changent, évoluent, et même si tout n'est pas encore parfait (mais en même temps la perfection n'existe pas) mais je constate un grand mieux en comparant les deux générations qui séparent les deux personnages en effet
Bravo vickie
Publié le 28/03/2022
Je ne sais plus vraiment si j’avais eu le temps d’écrire 1 comm avant que tu ne le retires. Dans le doute, je recommence - ou pas ;) Défi réussi ! J’aime particulièrement la presque fin du texte avec ces points de suspension et ce regard par la fenêtre. Merci :)
a allegoria
Publié le 28/03/2022
Merci Ally pour ce gentil commentaire (que tu n'avais pas eu de laisser avant que je ne le retire, donc merci de venir me le dire :)) A bientôt
Une critique en poésie
Publié le 30/03/2022
Bonjour Vickie, Merci beaucoup pour ton texte. J'ai beaucoup aimé la structure en dialogue mais avec des rimes et retours ligne qui rappellent les poèmes ou les chansons et donnent plus de poids aux mots. Naturellement on lit plus lentement et moins mécaniquement. C'est un superbe texte sur l'évolution espérée dans les années et décennies à venir. Combien de choses regarderont nos descendants avec circonspection tant des inégalités sont criantes et peu combattues...? Merci à toi! Antonin
a antonin
Publié le 30/03/2022
Merci beaucoup, j'ai beaucoup aimé écrire sur ce défi et de constater, en écrivant, une évolution positive entre les deux générations, j'espère moi aussi que cette évolution va se poursuivre. Merci pour ce commentaire
Connectez-vous pour répondre